Éco-extrémisme et attaque indiscriminée – l’Église d’ITS Mexique 

Note de Diomedea : Cela faisait bien longtemps que j’attendais une critique publique valable au sujet d’ITS. Je me souviens il y a quelques années de ma surprise lorsque je suis tombée sur une table de presse anarchiste qui contenait un livre avec les traductions en anglais des communiqués d’ITS. Traduisant moi-même depuis l’espagnol, j’espérais que personne n’ait la mauvaise idée de traduire en français ces communiqués réactionnaires. Il me semble qu’il n’ y a qu’un seul journal qui a commis cet impair, permettant ainsi de faire circuler ces idées rances et de faire de la pub à ceux dont les derniers exploits -assassinats de cibles lambdas- étaient prévisibles depuis plusieurs années déjà au vu de ce qu’ITS écrivait à travers leurs longs et ennuyeux communiqués. J’ai aussi tenu à traduire ce texte car il permet, je pense, d’enclencher un débat nécessaire sur l’attaque indiscriminée, et je rejoins tout à fait l’auteur sur le fait de dire que c’est l’arme des autoritaires et réactionnaires de tout poil.
Par contre en effet je peux regretter dans ce texte la facilité de psychiatriser des gens qui ont des actes et des idées aussi absurdes … je n’ai rien contre les « fous » (mais qui ne l’est pas ?), ce que je ne tolère pas ce sont ceux qui se vengent sur les autres pour leur mal-être, de quelque façon que ce soit, qui ont l’impression que ça leur donne un pouvoir qui apaise leurs frustrations, et la méchanceté lâche et l’autoritarisme ne sont pas des maladies, ce sont des choix que font des individus.

Et les actions de Severino Di Giovanni n’étaient pas violentes pour le plaisir de l’être. Elle n’étaient jamais indiscriminées et jamais il n’y a eu d’attaques dans le but de créer une tension qui favoriserait le pouvoir et sa politique de consolidation. Elles étaient toujours guidées par une réflexion révolutionnaire précise : attaquer les centres de pouvoir par des actions punitives qui trouvent leur justification dans la violence de l’État, et qui sont destinées à pousser la masse vers un objectif révolutionnaire. Di Giovanni a toujours pris en compte la situation de la masse, même si on l’accusait souvent de ne pas l’avoir fait ».

JW & AMB
Anarchism and Violence, Severino Di Giovanni in Argentina by Osvaldo Bayer
Elephant Editions

Je ne représente aucune organisation ou groupe, j’écris cela depuis une perspective personnelle, en tant que nihiliste-anarchiste d’une tendance insurrectionnelle anti-civilisation. J’ai mené des actions directes en défense de la Terre, ainsi l’État doit sans doute me considérer comme une « Éco-Extrémiste », même si je ne suis pas concernée par ce terme puisqu’il est devenu une idéologie sectaire de l’Église. Jusqu’à présent je n’avais rien écrit au sujet de l’Église d’ITS Mexique ou des idiots pseudo-nihilistes en Italie parce qu’au fil des dernières années ils sont clairement devenus réactionnaires et plus proches des groupuscules « noirs » d’extrême droite. Continue reading  » Éco-extrémisme et attaque indiscriminée – l’Église d’ITS Mexique «